Historique·Littérature allemande·Polar

Le Parfum de Patrick Süskind

le parfum Alors non je n’ai pas disparu enfin pas complétement. Ce mois de mai a été assez compliqué à gérer et je n’ai pas eu le temps de lire grand chose. Je me suis quand obligée à lire la Lectures Communes du mois.

Le Parfum. Histoire d’un meurtrier de Patrick SÜSKIND est un livre que j’ai lu il y a des années (une dizaine surement) et que j’avais particulièrement apprécié à l’époque.
Le rapport à l’odeur m’avait fasciné et l’histoire était vraiment prenante.
J’ai donc un peu anticipé cette lecture. J’avais peur d’être déçue, de ne pas redécouvrir le livre que j’avais dévoré des années en arrière.

Après relecture le bilan est très positif. J’aime toujours autant le style de Süskind et l’histoire de Jean-Baptiste Grenouille est toujours aussi fascinante.

L’histoire

Le parfum suit l’histoire de Jean Baptiste Grenouille, un meurtrier, dans la France du XVIIIe siècle. Il s’agit d’une découverte olfactive de cette époque où l’hygiène était limitée. Grenouille est un enfant différent, il sème le chaos et dérange. Il a un don, son nez extraordinaire. Il est capable d’identifier des odeurs que nous sommes incapables de capter, le vocabulaire manque pour montrer l’amplitude olfactive de cet homme.
Un jour, une odeur merveilleuse l’envoûte et il souhaite la capter. Cela se termine par la mort d’une jolie jeune demoiselle rousse dans une cours intérieure de Paris. C’est le début des meurtres.
Après Jean Baptiste rentre au service d’un grand parfumeur parisien et il apprend à créer des parfums géniaux. Son but est de produire le parfum ultime et pour cela, il lui faudra capter l’essence olfactive d’une jeune fille rousse. Il veut son chef d’œuvre olfactif.

Cette quête va le mener jusqu’à la Provence et Grasse, ville du parfum. C’est là qu’il va découvrir l’essence de son parfum et qu’il va tout tenter pour mettre la main dessus mais il lui faut aussi des essences mineures pour embellir son parfum. Chaque essence sera l’occasion d’un meurtre. Grenouille ne s’arrêtera que lorsque son parfum sera terminé. Cette partie du roman se transforme un peu en thriller. Grenouille est sur le fil mais réussi toujours à s’échapper.

Mon avis

J’ai relu ce livre sur la vieille édition que j’avais conservé de l’époque. Le livre est corné, certaines pages sont déchirées. D’habitude, cela me dérange, j’aime bien les beaux livres mais bizarrement pour ce roman cela ne pas gêné. Par contre, j’attends avec impatiente une nouvelle édition brochée et pas la nouvelle version de Livre de Poche.

Que dire de ce livre ? Je l’ai vraiment beaucoup apprécié et sa relecture a été un vrai plaisir. Le style de Süskind est génial, sa manière de décrire les odeurs est d’une précision fabuleuse. On sent le Paris du XVIIIe siècle, cette puanteur infernale. Grenouille fait des miracles de cette puanteur, il ne la voit pas comme telle ce qui en fait un personnage atypique, dérangeant. Il ne voit pas le bien ou le mal, il s’en fout. Ce n’est pas relevant dans sa quête. Suivre ce meurtrier est parfois perturbant mais surtout fascinant. La partie à Grasse tourne vraiment à l’enquête policière, au thriller. On sent la pression montée et on sait qu’il va atteindre son but malgré tout.

Le final est grandiose et absolument affreux. Je ne vous le dévoile pas, allez le lire.

Pour conclure

Je vous conseille ce livre, vraiment il en vaut la peine. L’histoire est bien, l’écriture est superbe, l’univers est prenant. Foncez !

Si certains n’ont pas accroché, je suis curieuse de savoir pourquoi alors n’hésitez surtout pas à commenter.

Prochain article : bilan catastrophique de mai (j’ai honte) et projet de juin.


Références : SÜSKIND, Patrick. La Parfum. Paris : Fayard, 1999. 279 pages. 5€60.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Le Parfum de Patrick Süskind »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s