dystopie·Fantasy·Festival·Lectures communes·Littérature jeunesse·PAL·Polar·SF

Bilan de juin et PAL de juillet

Ce mois de juin fut agréable et reposant. Je suis allée faire un tour au Salon du livre de Nice (article prévu courant du mois) et j’ai repris mes lectures à un rythme normal. J’ai réussi à publier quelques articles (7 au total, record battu) et j’ai découvert quelques blogs.

Ce mois de juillet risque d’être un peu plus compliqué. Je déménage. Autant vous dire que je vais un peu galérer à tenir le blog (et à trouver un appart aussi).

Bilan de mes lectures de juin

Voilà mon petit bilan du mois de juin pour commencer. Comme d’habitude, je n’ai pas entièrement tenue ma PAL. Les deux livres que je traine depuis avril sont encore dans ma PAL : Inner city de Jean-Marc LIGNY et The Curious Incident of the dog in the night-time de Mark Haddon. J’ai commencé Inner city et je ne suis pas déçue pour le moment.

Je suis assez heureuse de mon mois de juin. Je n’ai pas connu de grande déception et j’ai même été ravie par une découverte, la série La passe-miroir de Christelle DABOS. Je vous la conseille vivement. Ce sera une quadrilogie mais seulement deux livres sont sortis : Les fiancés de l’hiver et Les disparus du Clairdelune. Un vrai coup de cœur.

juin-passe-miroirpasse-miroir 2

J’ai vraiment apprécié l’univers des deux romans et l’héroïne ne m’a pas profondément agacé ce qui est vraiment rare. Je vous prépare un petit article sur le sujet d’ici la fin du mois.

J’attends la suite avec impatience mais j’ai bien peur de devoir attendre encore un long moment.

Il y avait également dans cette PAL de juin quelques ouvrages de littérature jeunesse :

mai-matildaMatilda de Roald DAHL
#école #enfance #maltraitance

Matilda est une petite fille de 5 ans très douée. Elle lit beaucoup et comprend tout avant tout le monde mais dans sa famille tout le monde s’en fiche. Il la trouve sans intérêt et source de problèmes. Elle rentre à l’école à 5 ans car ses parents ont oublié de l’inscrire l’année précédente. Dans cette école, elle découvre Mlle Candy, son institutrice, qui est super et Mlle Legourdin, la directrice horrible qui maltraite les gens et déteste les enfants. Matilda raconte donc l’histoire de ses trois personnages lors de la première année scolaire de Matilda.

Matilda est un classique de la littérature jeunesse et Roald Dahl un spécialiste dans le domaine mais j’avoue que je n’avais jamais pris le temps de découvrir l’œuvre de cet écrivain. Je viens enfin de mettre le pied de dedans mais la magie n’a pas réellement opérée. C’est un bon bouquin qui devrait plaire aux enfants. Roald Dahl a un vrai don pour raconter les histoires mais cela n’a pas pris sur moi, peut être suis-je trop âgée ou le thème ne me parlait pas. En tout cas, c’est une lecture que je conseille surtout pour les jeune.

ami retrouvé L’ami retrouvé de Fred UHLMAN
#amitié #Allemagne #Hitler #juif

Ce roman nous mène sur les traces de deux garçons, Hans Schwartz (le narrateur), fils d’un médecin juif non pratiquant, et Conrad Von Hohenfels, descendant d’une grande lignée allemande. C’est l’histoire de leur amitié fulgurante et passionnelle au sein d’une Allemagne où l’anti-sémitisme progresse et où chacun doit choisir un camp rapidement.

Alors qu’Hitler arrive au pouvoir, les parents de Hans l’envoie faire ses études aux États-Unis, cela scelle définitivement la fin de cette amitié qui paraissait impossible. Trente ans plus tard, Hans se rappelle cette époque et se demande ce qu’est devenu Conrad.

Ce roman est touchant. L’amitié des deux garçons avec pour cadre la montée du nazisme n’est pas pesante. C’est avant tout de la nostalgie qui s’échappe de cette lecture.

mai-éliteL’élite. T.1, le test de Joëlle CHARBONNEAU
#dystopie #post-apo #épreuve #trahison

Cia vient d’avoir 16 ans. C’est le jour de la remise des diplômes, elle va enfin savoir si elle peut aller à l’université et passer le test. Cia vit dans la colonie des 5 lacs, éloignée de la capitale Tosu. Alors que son père espère un échec de sa part, Cia est sélectionnée pour l’université et doit passer un test en cinq parties avant de pouvoir l’intégrer : connaissance, pratique, équipe, survie, entretien. A chaque étape, elle peut mourir. Ils sont 108 à avoir été sélectionnés pour le Test, seulement 20 peuvent réussir.

Cette dystopie, qui au départ ne m’emballait pas trop, fut plaisante à lire. Elle ne renouvelle pas le genre et l’histoire m’a peu surprise mais j’ai passé un bon moment en la lisant. Je me laisserais peut être tenter par le tome 2.

mai-nopasaranNo pasaran, le jeu de Christian LEHMAN
#jeuxvidéos #guerre #violence #réalitévirtuelle

Thiery, Eric et Andreas sont trois gamers sur ordinateur dans les années 90. Lord d’un voyage à Londres, un vieux monsieur leur donne un jeu sur disquette après avoir vu un insigne nazi sur la veste d’Andreas. Ce jeu est différent. Il leur fait revivre de grandes batailles en incarnant un personnage. L’expérience semble trop réel créant des crises chez Thiery après avoir été tué dans le jeu. Andreas jubile devant ce condensé de violence, Eric par contre est totalement traumatisé par sa défaite à Guernica contre Andreas. Ces guerres font écho au conflit auquel participe le frère d’Eric, la guerre de Bosnie.

Les thèmes abordés sont dures. La réflexion menée sur la guerre est intéressante même si un peu trop manichéenne à mon goût. Ce livre vaut vraiment le détour.

mai-autodafeursLes autodafeurs. T.1, mon frère est un gardien de Marine CARTERON
#complot #sociétésecrète #autisme

Les autodafeurs faisait parti de la sélection des Incos (prix littéraire scolaire) de cette année. Il a plus été apprécié par les enseignants que par les élèves qui lui ont préféré 14-14 de Silène EDGAR et Paul BEORN.

Ce roman parle de sociétés secrètes, de complots et aussi d’autisme. Auguste, 14 ans, vient de perdre son père, assassiné par les autodafeurs. Il part de Paris avec sa mère et sa petite sœur, Césarine, autiste pour la Commanderie à la campagne, la maison de ses grands-parents paternels. Auguste se fait rapidement des amis et des ennemis. Il en apprend davantage sur le passé de sa famille et commence à comprendre les enjeux : sa famille doit protéger la connaissance des autodafeurs. De nombreux drames vont avoir lieu mais ils laissent Auguste et Césarine déterminés à mener le combat.

Mon frère est un gardien est le premier tome de cette trilogie. J’ai eu un peu de mal à rentrer dedans mais la lecture est facile. Le livre est agréable à lire et les personnages ne sont pas dénués d’intérêt.

juin-young elitesYoung Elites. T.1 de Marie LU
#inquisition #pouvoir #croyance #épidémie

Une épidémie a ravagé la population du royaume. Tous les adultes contaminés sont morts mais certains enfants ont survécus. Ils portent tous une marque et sont appelés malfetto car ils sont censés apporter le malheur. Parmi ces malfetto quelques uns développent des pouvoirs, les Élites.

Adelina a survécu à l’épidémie et une cicatrice remplace son oeil gauche. Son père la maltraite alors que sa soeur est la favorite. Fatiguée de son sort, elle décide de s’échapper mais son père la confronte et ses pouvoirs se libèrent pour la première fois. Les évènements vont la mener sur le bucher de l’Inquisition. Heureusement, elle est sauvée par un groupe d’élites, les Dagues. Elle va faire ses premiers pas avec ce groupe dont le chef n’est autre que le prince héritier.

Je n’ai pas réellement apprécié cette lecture. L’atmosphère pompée sur l’Italie du XVe – XVIe siècle ne m’a pas plus et les personnages sont assez creux. L’intrigue manque clairement de finesse et la pseudo romance tragique entre Adelina et le prince m’a fatiguée. La suite devrait être mieux car l’auteur nous promet que c’est l’histoire d’une méchante mais je ne sais pas si je vais me laisser tenter.

 

La sélection jeunesse de ce mois-ci était une jolie réussite, si l’on passe ma légère déception pour Young Elites. Tous ces livres ne sont pas récents, No pasaran date de 1996 mais il n’a pas réellement vieilli. Tous ne sont pas des chefs d’oeuvre mais certains m’ont donné envie de lire la suite et c’est déjà pas mal.

Je ne vous parlerai pas ici de Kaïken de Jean-Christophe GRANGE (lectures communes de juin) car je dois écrire mon petit article dessus demain.


Ma PAL du mois de juillet

PAL juillet

Nous voilà reparti pour un nouveau mois ! Cette fois-ci, je me suis préparée une sélection de 8 livres. Je pense pouvoir tenir le rythme mais avec le déménagement j’émets quelques réserves. En tout cas, j’espère prendre du plaisir à découvrir ces livres,

Petite présentation de cette PAL :

En littérature jeunesse, la sélection est assez hétéroclite et surtout moins importante que le mois précédent. Pour commencer un nouveau livre de Jeanne-A DEBATS, l’Héritière. Il s’agit d’une histoire fantastique mêlant fantômes, vampires, sorcières et autres loup-garous. J’avais vraiment apprécié cette auteure au travers de la Ballade de Trash. J’espère ne pas être déçue par cette lecture. Ensuite, j’ai remis dans ma PAL le tome 1 de la trilogie Labyrinthe de James DASHNER. Cela fait plus d’un an que j’essaye de lire ce livre et que je n’y arrive pas. Je l’ai déjà emprunté trois fois à la BM sans arriver à me lancer. J’espère que cette fois sera la bonne. Pour finir, le tome 1 du Secret de l’inventeur d’Andrea CREMER, un roman de steampunk qui revisite l’histoire américaine. Je suis assez curieuse et j’ai un petit faible pour le steampunk.

La sélection des Lectures communes pour le mois de juillet est le tome 1 d’Eragon de Christopher PAOLINI. Je ne suis pas particulièrement emballée par ce livre mais je lui laisse sa chance.

Petit sélection personnel : Retour à Whitechapel de Michel MOATTI. J’ai découvert cet auteur au festival Quais du Polar à Lyon et j’ai acheté le livre juste après une conférence. J’aime beaucoup la période victorienne et le mystère de Jack the Ripper me passionne. L’auteur a fait un vrai travail de recherche ce qui rend le roman encore plus intéressant à mes yeux. Je vous en dirai plus pendant le mois.

Lecture d’un autre genreLa dispersion  de Stéphane DUFOIX. Il ne s’agit pas d’un roman mais d’un travail universitaire. Stéphane Dufoix présente dans cet ouvrage à travail de 10 ans autour du terme de « diaspora » (son histoire, son utilisation, …). Je vais lire ce livre petit à petit car il risque d’être dense. Si jamais la question vous intéresse, je vous ferais un article sur le sujet.

Échecs des mois précédents : je rajoute à cette PAL les deux livres que je traine depuis le mois d’avril, Inner City de Jean-Marc LIGNY et The Curious Incident of the Dog in the Night-Time de Mark HADDON. J’ai déjà commencé Inner city (hiphip hourra !) et j’espère bien le finir. J’ai lu beaucoup de critiques positives du livre de Haddon, ça me motive pour attaquer la lecture.

Voilà pour la PAL  de ce mois.


Les articles à venir

  • une critique d’Inner city de Jean-Marc LIGNY
  • une chronique sur La Passe-miroir de Christelle DABOS (les deux tomes)
  • un article sur la Fête du Château de Nice (si j’ai le temps)
  • une critique d‘Eragon de Christopher PAOLINI
  • une critique des Retour à Whitechapel de Michel MOATTI
  • un article sur le Salon du livre de Nice

J’espère arriver à écrire ces articles mais je ne promets rien avec le déménagement ça risque d’être folklorique.

Bonne lecture à tous/toutes !

Publicités

5 réflexions au sujet de « Bilan de juin et PAL de juillet »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s