Littérature anglaise·Polar

Hercule Poirot is back !

poirot. HannahPetit point sur ma petite découverte de Quais du Polar : Hercule Poirot est de retour. Sophie Hannah, auteur anglaise de polar, a eu l’autorisation des héritiers d’Agatha Christie pour reprendre le personnage d’Hercule Poirot. Elle nous livre donc une nouvelle aventure du célèbre détective belge dans Meurtres en Majuscules (The Monograms Murders). Un nouvel opus est déjà prévu pour septembre 2016, Closed Casket.

Fan inconditionnelle d’Agatha Christie, j’ai été enchantée par cette nouvelle même si je ne savais pas à quoi m’attendre.

L’histoire

En 1929, Hercule Poirot prend des vacances dans une petite pension londonienne en face de chez lui car il a besoin de faire reposer ses petites cellules grises. Il y fait la rencontre du détective Catchpoole de Scotland Yard. Des meurtres ont lieu dans un hôtel de luxe, le Bloxham. Trois personnes y résidant ont été retrouvées mortes avec un bouton de manchette en or gravé des initiales PIJ. Évidemment, Poirot ne peut s’empêcher d’y mettre son nez et propose de l’aide à Catchpoole. Les voilà tous deux embarqués dans la résolution d’un nouveau mystère qui les pousse à s’intéresser à un drame qui a eu lieu en 1913 dans un petit village anglais.

Mon avis

Déjà merci Sophie Hannah de ne pas avoir ressuscité Hercule Poirot. Merci beaucoup. Cette nouvelle enquête est intégrée dans la timeline du détective et ne dénature pas du tout son histoire. A mes yeux, le plus grand défi de cette reprise a été réussi.
Sinon sur l’histoire en elle-même : nouvelle enquête, nouveau sidekick, même Poirot. L’enquête est assez basique mais fonctionne bien. Plusieurs rebondissements autour de l’identité du meurtrier et de sa manière d’opérer surtout en fin de livres. On retrouve également le regroupement de tous les protagonistes dans une seule pièce comme Poirot adore le faire à chaque fois. Le début du livre sert avant tout à poser le décor et les indices, nous faire douter sur les différents personnages.
Grande différence par rapport à Christie : la longueur. Le livre fait 400 pages, c’est beaucoup plus qu’un Christie habituel. On peut déplorer une petite longueur sur la fin, dans la résolution mais c’est minime.
L’histoire manque encore de la simplicité à la Agatha Christie mais je suis confiante pour la prochain. A la conférence à laquelle j’ai eu le plaisir de participer à Quais du Polar, Sophie Hannah nous a dit qu’elle avait réussi à trouver cette idée très simple pour son nouveau Poirot. J’attends de voir.
Sinon que dire, le nouveau sidekick de Poirot est un peu plus futé que ce cher Hastings mais toujours aussi mal traité par Poirot. Il en souffre assez d’ailleurs. Les méthodes de Poirot pour que les gens prennent confiance en eux sont assez hasardeuses.
Tandis que Poirot est égal à lui-même. Sophie Hannah a réussi un beau défi sur ce point. Hercule Poirot est toujours aussi intelligent et détestable. On retrouve ses TOC, ses expressions françaises, son agacement perpétuel face aux personnes qui ne trouvent pas les réponses. Enfin c’est Poirot sans l’ombre d’un doute.

Pour conclure

J’ai vraiment apprécié cette lecture et je n’ai pas été déçue par la reprise de ce personnage. Cela m’a donné envie de me replonger dans mes Agatha Christie.

Pour découvrir d’autres œuvres de Sophie Hannah, aller par .


Références : HANNAH, Sophie. Meurtres en majuscules. Paris : Le Livre de Poche, 2015. 401 pages. 7,30€

Publicités

3 réflexions au sujet de « Hercule Poirot is back ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s