Lectures communes·Littérature française·Polar

Nymphéas noires de Michel Bussi

Première de couvertureNymphéas noirs est le livre de février des Lectures communes de La Critiquante. Je suis un peu limite pour la critique de ce livre que j’ai fini aujourd’hui mais j’ai réussi et je suis un peu fière. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre car je ne connaissais l’auteur que de nom. Je me suis donc attaquée à ce petit livre (493 pages) et j’ai vite été prise dans ce polar. J’ai vu que la critique de La Critiquante était parue mais je n’ai pas voulu être influencée donc je ne l’ai pas encore lu. Je m’y attaque demain, promis !

L’histoire

L’ histoire se déroule à Giverny, jolie commune de Normandie où Monet a peint ses fameux Nymphéas, en 2010.

Giverny

On suit le destin de trois femmes qui veulent fuir ce village musée qu’est Giverny : une vieille femme veuve de 81 ans, Stéphanie Dupain, belle institutrice de 36 ans et Fanette Morelle, 11 ans peintre amateur.

Alors que la vie semble paisible dans la petite ville de Giverny, un corps est découvert dans l’Epte. Il s’agit de Jérôme Morval, notable du village et ophtalmologiste parisien réputé. Un inspecteur nouveau venu est en charge de l’enquête, Laurenç Sérénac, albigeois. Avec l’aide de son adjoint, Silvio Bénavidès, il tente de trouver le meurtrier de Morval. Trois pistes s’offrent à eux : les amantes de Morval, le milieu artistique et collectionneur, un possible enfant de 11 ans.

A cette enquête se mêle une histoire amoureuse entre le beau Laurenç et la magnifique institutrice aux yeux couleur nymphéa, Stéphanie.

L’auteur nous mène tout le long de ce livre entre les différentes pistes, il nous sème, nous met le doute et nous perd souvent. On suit le destin des ces trois femmes en parallèle comme en résonance.

Je ne raconterai pas plus l’histoire car je ne voudrais pas vous gâcher le plaisir de la découvrir.

 

Mon avis

Trois femmes vivaient dans un village.
La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste.

Les premières phrases de cette scène d’exposition donnent le ton du livre.  En effet, l’entrée en matière propose un tableau, un beau tableau, celui d’un impressionniste peut être ?
J’ai été attirée dès les premières pages par le style de l’auteur et l’histoire qu’il avait à raconter.

TABLEAU PEINTURE nymphea giverny monet Fleurs Pastel - Nymphéas

Vous vous doutez mon avis est plus que positif sur cet ouvrage. J’ai découvert plein de choses sur Monet que je ne savais pas, sur ce village de Giverny qui m’a donné envie de découvrir les lieux, de suivre les pas des différents protagonistes pour me plonger dans cette ambiance particulière.

Le livre est pensé comme un tableau où chaque observation supplémentaire permet de découvrir un nouvel élément. Tout est sous nos yeux et pourtant on se laisse berner avec une facilité déconcertante.

Pour conclure

Ce livre est une vraie trouvaille. Il m’a donné envie de découvrir d’autres ouvrages de cet auteur pour voir si j’accroche autant.

J’ai également une nouvelle destination de vacances : la Normandie.

Un des Nymphéas de Monet

BUSSI, Michel. Nymphéas noirs. Presse de la Cité, Chez Pocket. 2010. 493 p.


P.S. : Je complèterai ultérieurement cette critique car j’ai besoin d’un peu de temps pour laisser reposer mes idées. Alors à bientôt !

 

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Nymphéas noires de Michel Bussi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s