Historique·Littérature française

La Princesse de Montpensier de Madame de La Fayette

montpensier
Recueil de trois nouvelles de Madame de La Fayette

[Quatrième de couverture] « M. de Guise ne se mêlait point dans la conversation, et sentant réveiller dans son cœur si vivement tout ce que Mme de Montpensier y avait autrefois fait naître, il pensait en lui-même qu’il pourrait demeurer aussi bien pris dans les liens de cette belle princesse que le saumon l’était dans les filets du pêcheur. »

Nouvelle critique, nouveau genre. Cette nouvelle n’a rien avoir avec les Chevaliers d’Émeraude. On part vers de nouveaux horizons, aussi dépaysants mais différents. Nous sommes en plein dans les guerres de religion du XVIe siècle et comme on dit autres temps, autres mœurs.

Cette critique entre dans le cadre du Challenge « Lectures Communes » de La Critiquante. Il s’agit de la lecture du mois de janvier.

J’avais déjà lu cette nouvelle il y a une dizaine d’années et si je me souvenais de l’intrigue principale, l’ensemble restait flou. Je me suis replongée dedans assez rapidement et avec plaisir. La nouvelle fait un peu moins de 50 pages, ça se lit très vite mais si cela ne vous tente pas du tout vous pouvez toujours regarder l’adaptation cinématographique de Bernard Tavernier (2010). Je ne l’ai toujours pas vu donc je ne peux m’engager sur sa qualité.

La trame

Je vais essayer de vous donner la trame principale sans vous gâcher le plaisir de sa lecture. L’histoire se déroule entre 1563 et 1572. Elle a pour fond historique la deuxième guerre de Religion qui oppose les Catholiques et les Protestants (ou Huguenots). Ce sont des évènements qui ont eu lieu un siècle auparavant pour Mme de La Fayette (le nouvelle date de 1662) et certains faits ont été légèrement modifiés par rapport à la réalité (idem pour les personnages).

Il y a 5 personnages : la princesse de Montpensier et ses hommes, le duc de Guise, le prince de Montpensier, le comte de Chabanes et le duc d’Anjou.

Le thème principal : les amours de la princesse de Montpensier.

Pour faire simple, on suit les pérégrinations amoureuses de la princesse de Montpensier du temps où elle s’appelait encore Mlle de Mézières jusqu’à sa mort. Elle va tomber amoureuse, se marier, rendre fou d’amour des hommes, retomber amoureuse puis se laisser mourir. On peut y voir un petit côté tragédie mais il s’agit surtout d’une critique de l’amour passionnel qui peut perdre les femmes à l’époque où leur vertu est à peu prés tout ce qu’elles ont.

Mon humble avis

Cette nouvelle a peu de chance de changer votre vie et votre avis sur la littérature mais elle vaut le coup d’œil. Je pense qu’on ne se rend pas bien compte de la valeur de cette nouvelle car nous avons beaucoup de difficulté à remettre certaines œuvres dans leur contexte historique (moi la première) et ainsi reconnaitre leur valeur. C’est un exercice assez compliqué.
Cette nouvelle est la première à utiliser l’Histoire comme trame romanesque. En effet, les déplacements des personnages se justifient quasi uniquement par des faits historiques. C’est une première pour l’époque ! Mme de La Fayette est une auteure novatrice et une femme de Lettres de qualité et même si ses écrits parlent moins à notre époque, ils sont d’une grande richesse.

Son style épuré donne un cachet à ses écrite que j’apprécie réellement. On y sent à certain détachement, réel ou non je ne saurai le dire. J’apprécie vraiment son œuvre même si je reconnais que son style peut être rédhibitoire. Il a un aspect vieillot pour notre époque.

Pour finir

J’ai pris un réel plaisir à relire cette nouvelle, surtout maintenant que je suis capable de remettre le contexte historique de l’auteure et de l’histoire.
Pour ceux qui ne connaissent pas encore Mme de La Fayette, la Princesse de Montpensier est une bonne entrée en matière. Elle est courte et on ne s’ennuie pas. Ce genre d’amour courtois est divertissant et tellement loin de notre conception actuelle que c’en est rafraîchissant (pas que je cautionne la position de la femme à l’époque).

Une lecture sympathique en somme. J’attends vos avis avec impatience !

Références : Madame de Le Fayette. Histoire de la princesse de Montpensier. Gallimard, Folio, 2009. 131 p.
Cette version comprend trois nouvelles : Histoire de la princesse de Montpensier, Histoire de la comtesse de Tende et Histoire d’Alphonse et de Bélasire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s